in

« Blue whale challenge », le jeu qui a poussé plusieurs jeunes au suicide!

Originaire de la Russie, le « Blue whale challenge » est le nouveau jeu dangereux qui fait des ravages dans le monde, en particulier chez notre voisin de l’est.

Accessible via les réseaux sociaux, le « Blue whale challenge », ou « Défi de la baleine bleue », est composé de cinquante (50) défis allant des plus simples (dessiner, écouter des musiques, ne plus parler…) aux plus morbides (se frapper, se scarifier, regarder des vidéos lugubres, monter sur une grue…). Les joueurs doivent relever un défi par jour jusqu’à l’ultime épreuve: le suicide. Et ce jeu fait (littéralement) des ravages en Algérie, ou plusieurs enfants se sont suicidés au 50e jour.

TV5 Monde relate l’histoire d’un adolescent de 15 ans, vivant à Taya (est d’Alger), qui s’est donné la mort le 8 décembre dernier dans un hangar. Il tentait de relever un défi du « Blue whale challenge »: « Ce jeu exige de l’enfant qu’il mette une corde autour de son cou, qu’il soulève ses jambes (…) et qu’il supporte la douleur jusqu’à ce qu’il perde connaissance », expliquent les proches de la victime. Et les mêmes sources d’ajouter que l’adolescent avait un comportement bizarre depuis plusieurs jours, et que des blessures apparaissaient sur son corps.

Il s’agirait de la troisième victime morte à cause du « Blue whale challenge » en une semaine dans la province de Sétif. Un médecin interviewé par TV5 Monde explique que deux jeunes de 9 ans se sont suicidés dans des circonstances similaires. Sur le corps de l’un d’eux, l’on a découvert une scarification en forme de baleine. Un autre jeune de 13 ans a pu être sauvé par les médecins, après avoir bu de l’essence.

Les gouvernements sont impuissants face à ces nouveaux jeux macabres qui visent une jeunesse facilement manipulable. Le ministère de la Justice de notre voisin de l’est a lancé une enquête, tandis que la ministre de l’Education nationale a appelé les parents et éducateurs, ainsi que toute la société à une grande vigilance sur le contenu des sites web visités par les enfants.

Originaire de la Russie, le « Blue whale challenge » s’est propagé vers tous les continents. Selon les médias russes, entre 80 et 130 enfants ont trouvé la mort à cause de ce jeu de novembre 2015 à avril 2016. Avant le drame algérien, deux jeunes Iraniennes de 17 et 18 ans se sont jetées d’un pont en octobre dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pensez probablement que ce ne sont que des coccinelles dans votre maison, mais en réalité, c’est beaucoup plus dangereux

Une épicerie condamnée à fermer car elle ne vendait que des produits halal et pas d’alcool