in

Les parents tuent leur fils de 7 ans, alors le docteur trouve un message dans la main du garçon qui brise le cœur

La maltraitance des enfants regroupe toutes les violences et négligences envers tout enfant âgé de moins de 18 ans. Elle désigne toutes les formes de mauvais traitement physique et affectif, de sévices sexuels, ou d’exploitation commerciale entrainant une nuisance à la vie, à la santé, au développement et à la dignité de l’enfant.

Malheureusement, beaucoup d’enfants autour du monde souffrent de maltraitance. D’ailleurs, en France, 600 à 700 décès d’enfants par an sont dus à un mauvais traitement des parents. Et l’histoire que nous allons vous présenter aujourd’hui, témoigne de la gravité de ce traitement inhumain !
C’est l’histoire d’un petit garçon au grand cœur, mais finalement, il ne s’agit pas seulement de lui. Il s’agit plutôt de millions d’autres enfants, vivant le même cauchemar à travers le monde.

Un enfant en détresse

Ce petit garçon s’appelle Ivan, il a 7 ans, et il est russe. Il aime beaucoup sa mère et son père, mais il a très peur d’eux car ils le frappent souvent sans raison.
Ivan est un bon élève et sa maitresse l’aime bien. Il aime aussi ses camarades de classe, mais il n’a pas d’amis. Personne ne veut jouer avec lui, il est toujours rejeté et traité de « laid ». Des fois, il a été même roué de coups par ses camarades sur le chemin du retour de l’école.

Les notes du petit garçon allaient de pire en pire, et ses parents le battaient toujours violemment à chaque fois qu’il avait une mauvaise note.

Son plus grand rêve

Un jour à l’école, la maitresse demanda aux élèves de dessiner leur plus grand rêve. Tous les enfants ont dessiné des voitures, des fusées et de belles poupées. Mais ce n’était pas le cas d’Ivan, bien qu’il aimait aussi ces choses, ce qu’il souhaitait le plus est une mère et un père aimants. Alors il a dessiné une famille. Une maman, un papa, et leur fils.

Quand c’était le tour d’Ivan de montrer son dessin, tout le monde se moquait de lui. Il s’est tenu devant la classe et a expliqué : « Mon plus grand rêve est une famille ».

Les rires se sont intensifiés. Il a commencé à pleurer et a dit : « S’il vous plaît ne vous moquez pas de moi, c’est mon plus grand rêve ! Je veux des parents comme vous, qui me serrent dans leurs bras et rient avec moi, qui viennent me chercher après l’école et qui sont heureux de me voir. Je sais que je suis laid et faible, mais ne vous moquez pas de moi. » La maitresse essuya les larmes d’Ivan, certains enfants avait compris, mais beaucoup ont continué à rire.

La tragédie d’un enfant

Un autre jour, après avoir eu une mauvaise note à un test, Ivan savait que sa mère allait être en colère contre lui, il avait peur de rentrer à la maison. Dès son arrivée, sa mère l’attrape et le jette par terre, puis le frappe sur la tête, Ivan avait très mal, il n’arrivait pas à se lever. A ce moment-là, son père est rentré, à son tour, il l’a pris, l’a secoué et l’a frappé au visage jusqu’à qu’il perde conscience.

Ivan se réveilla dans un hôpital, il regarda par la fenêtre et vit des enfants jouer avec leurs parents, c’était douloureux pour lui, il ne savait pas ce que c’était un câlin d’une mère, ses parents le battait, malgré qu’il les aimait vraiment.

Le médecin lui a dit que ses parents reviendraient probablement le lendemain, mais ils ne sont pas revenus, il a beaucoup attendu, mais personne n’est venu le voir.

Deux jours plus tard, Ivan meurt de ses blessures. Dans sa main les médecins ont trouvé une lettre difficilement lisible.

«Chère maman et papa, je suis terrifié parce que je suis laid, dégoûtant et stupide, je suis désolé parce que vous ne pouvez pas m’aimer. Je n’ai jamais voulu vous énerver. Tout ce que je voulais, c’était de me faire un câlin et de m’embrasser, et d’entendre que vous m’aimez. Papa, je voulais juste que tu joues avec moi, que tu me tiennes la main pour une promenade ou que tu chantes pour moi. Je sais que je suis une honte pour vous. Mais je ne le serais plus.»

Tous les enfants ont le droit d’être aimés. La maltraitance des enfants survient chaque seconde, chaque minute, chaque heure et chaque jour. La maison d’un enfant devrait être indemne de violence et un endroit sûr. Les enfants ont besoin d’amour, de tendresse et de proximité, et un câlin peut parfois valoir beaucoup plus que ce que nous pouvons imaginer. Partagez cet article pour sensibiliser plus de gens sur la maltraitance des enfants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La chose secrète qu’il déteste au lit, selon son signe astrologique

Éliminez n’importe quel type de cicatrice de votre corps en moins d’un mois